Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

lesenfantsdabord34.overblog.com

Compte rendu 1er conseild' école primaire

Publié par les enfants d' abord sur 25 Novembre 2014, 20:37pm

Compte rendu 1er conseild' école primaire

Vous trouverez ci dessous le compte rendu du premier conseil d'école primaire pour l'année 2014/2015:

I) Avant propos.

Monsieur Matarin remercie tous les membres du conseil d’école d’être là ce soir, certains vont arriver en retard, d’autres sont excusés (Mme HUMBERT notre inspectrice qui participe à un autre conseil d’école, M NICAISE). Monsieur MATARIN félicite les parents pour leur élection à ce conseil. Au nom de l’équipe pédagogique de l’école Georges Bastide, Monsieur MATARIN remercie les associations de parents d’élèves de l’an dernier pour leur travail, leur aide, leurs idées et leur soutien aux projets divers et variés des enseignants et de l’école ainsi que de leurs revendications légitimes. Il n’y a pas de raison pour que ce soit différent cette année. Il lui est très agréable de travailler avec les parents en toute franchise et respect mutuel. Monsieur MATARIN remercie également madame DESREMAUX qui a assuré brillamment l’intérim de la direction (aidée par ses collègues). Cela a été possible grâce à madame l’Inspectrice qui a permis de mettre à la disposition de l’école, madame DESREMAUX le plus souvent possible.

Deux secrétaires de séance taperont le compte rendu (un enseignant Mme AGUILAR et un parent d’élève Mme BONNEFOY « Les enfants d’abord »), ils le soumettront au directeur qui le communiquera aux membres du conseil d’école. Pour l’approuver, ceux-ci le signeront et le directeur le transmettra à madame l’Inspectrice et à chacun des membres du conseil. Nous sommes nombreux et comme d’habitude, monsieur MATARIN voudrait que quelqu’un donne la parole à celui qui se manifestera d’un geste en notant dans l’ordre ceux qui veulent parler. Dans cette optique là, Mme ROUBINEAU jouera ce rôle. Monsieur MATARIN souhaite que l’écoute, le dialogue, la sérénité et l’efficacité soient toujours présents lors de ce conseil d’école. Dans de telles conditions, nous pouvons commencer.

I Communication à faire en conseil d’école à propos de la notion de protection du fonctionnaire.

« La notion d’obligations des fonctionnaires a sa contrepartie : la notion de protection du fonctionnaire. En conséquence, il sera également rappelé, lors du premier conseil d’école, qu’un fonctionnaire bénéficie de la protection juridique, c'est-à-dire que la collectivité publique est tenue d’accorder sa protection au fonctionnaire dans le cadre où il fait l’objet de poursuites pénales à l’occasion de faits qui n’ont pas le caractère d’une faute personnelle. En cas de besoin avéré constaté avec l’IEN, l’enseignant concerné prend contact sans délai avec la Cellule juridique et contentieuse »

II) Modification et vote du règlement. (charte informatique et autorisation de diffusion)

Des exemplaires ont été envoyés aux associations de parents d’élèves.

Le règlement doit être voté par le conseil d’école. Il faut compléter ce règlement en ajoutant un paragraphe concernant le goûter. § X d) de l’ordre du jour.

La décision de supprimer le goûter de 10h et de 15h a été prise par monsieur MATARIN qui ne pensait pas que cela susciterait de telles réactions (lettre à la DASEN). Il n’y a pas eu effectivement ni concertation, ni communication avec les associations de parents d’élèves. Cette décision était motivée par les directives gouvernementales relayées par notre Inspectrice : lutter contre le grignotage, l’obésité, l’abus dans les contenus (chips, boissons sucrées, biscuits d’apéritif, cacahuètes etc), gaspillage de repas à la cantine car les enfants n’ont pas faim à 11h30, et aussi pour être en continuité avec la maternelle qui a supprimé tous les goûters.

M MATARIN lit, avec l’accord de la présidente de la FCPE, la réponse donnée par Mme HUMBERT.

On peut dresser le bilan de cette première période : moins de gaspillage à la cantine, les élèves mangent mieux, la cour est plus propre, il y a moins de conflits. L’école et son directeur restent ouverts au dialogue. Une réunion d’information sera proposée aux parents. Elle sera animée par un docteur de la santé scolaire. Bien sûr les enfants restant à l’école à partir de 16h30 peuvent goûter.

Patricia Spiegler : l’an dernier l’inspectrice avait accepté avec dérogation cette collation.

FCPE Mme Olivier : D’accord pour qu’il n’y ait plus de goûter l’après-midi mais les enfants qui déjeunent tôt ou qui ne prennent pas de petit déjeuner cela pose un souci. Nous sommes bien sûr d’accord pour la suppression des chips…ne serait-il pas possible de maintenir les compotes ?

Mme Brugidou : les enfants ont envie de jouer et jouent plus depuis. Pour les compotes il y a une grosse concentration de taux de sucre (idem pour les jus de fruits) ; de plus, les compotes servent comme jeu (bombe à compote). Les enfants qui ne mangent pas le matin : il faut vraiment lever l’enfant un peu plus tôt pour qu’il ait le temps de manger. C’est une éducation à la santé à faire et une habitude à faire prendre à l’organisme. De façon générale nous n’avons pas eu de retours négatifs des enfants.

Mme Lahoz (diététicienne) : le risque du goûter de 10h00 est de couper le besoin de manger à 11h30 et donc d’avoir faim à nouveau à 15h00 ; dans la plupart des écoles les goûters sont interdits pendant les récréations.

M. Lesseur : les élèves arrivant très tôt pourraient manger à l’ALAE

M. Breysse : L’ALAE ne peut gérer ces goûters du matin. Il y a très peu d’enfants concernés (une dizaine)

M. Matarin : c’est une question d’éducation à la santé. Ne pas déjeuner le matin est néfaste à la santé des enfants, après la grande période de jeûne de la nuit, il faut reconstituer de l’énergie à l’aide d’un petit déjeuner varié et équilibré (laitage, fruit, céréales…)

Mme Bomal : c’est la façon dont on l’a appris par un mot brutal et restrictif. Cette rentrée a été riche en changements et cela s’y est ajouté. C’est plus la forme que le fond qui nous a choqués.

M.Matarin : on prévoit une réunion avec le médecin scolaire.

Mme Del Corso : le changement est très bénéfique même si la forme est critiquable.

Mme Apollis : on ne comprend pas pourquoi des élèves qui ne goûtent pas à la maternelle devraient goûter au primaire.

Avenant :

A l’issue de cette discussion, nous proposons d’ajouter au règlement de l’école, une phrase au paragraphe 5 « Dispositions particulières » g) Lors des goûters des récréations (10h et 15h) seuls les fruits sont autorisés.

Avant de voter les membres de la FCPE sont 6 et n’ont que 5 sièges. Un membre ne doit pas voter.

Nous avons procédé au vote.

Abstentions : 0 Contre : 0 Pour : UNANIMITE

Présentation du projet un fruit à la récré par Mme Del Corso : distribution gratuite de fruits frais et de saison auprès des élèves. On se renseigne pour le financement.

III) Le point sur les effectifs, les prévisions.

Voir annexe 1 annexe 2

M Matarin : nous avons des effectifs stables par rapport à l’an passé. La moyenne est de 23,07 élèves par classe. L’an prochain nous aurons un peu moins d’élèves car il y a une petite baisse de Grande section qui arrive.

IV) Informations du Rased.

M Matarin laisse la parole à Mme LOUIS maîtresse E.

Le Réseau d’Aide Spécialisé d’ Elèves en Difficulté est composé de trois membres : une psychologue scolaire (madame GARNIER) et deux enseignantes (madame Marylise Déramond et moi-même) qui travaillent sur dix écoles soit 1 600 élèves.

Les enseignants prennent des enfants sur le temps scolaires en petits groupes de besoin; 11 élèves à Cournonterral. Les parents sont informés mais l’autorisation n’est pas obligatoire. Mme Louis est presque à mi-temps sur Cournonterral. Les élèves pris en charge sont en GS, CP et CE1.

La psychologue intervient aussi sur le temps scolaire et pratique des bilans, participe aux équipes éducatives, aux équipes de suivi, à l’orientation vers l’enseignement spécialisé. L’autorisation parentale est obligatoire. Les élèves pris en charge vont de la PS au CM2.

M Vincent : le nombre de membres du RASED diminue, mais nous avons toujours des élèves en difficulté. Les enseignants ont donc mois de temps à consacrer à ceux qui ne le sont pas. Les parents font de plus en plus appel au secteur privé pour les diagnostics ce qui désavantagera les parents dont les revenus sont faibles.

V) Le point sur les comptes.

M Matarin propose qu’on les examine une fin d’après-midi avec le bureau de l’association, ce sera plus pratique et plus rapide. Il y aura (Mme BRUGIDOU, Mme BIANCHERI, M VINCENT, M MATARIN), Mme CERVELLO de la F.C.P.E., Mme LAHOZ de « Les enfants d’abord », ainsi que Mme SPIEGLER qui représentera la municipalité. La réunion se fera le 20 novembre à 17h dans la salle des maîtres de l’école G. Bastide esplanade.

VI) Présentation des PPMS

Il va être envoyé à chacun des membres du conseil d’école. Il va être réactualisé comme chaque année. Il doit être efficace dès le début de l’alerte. Le PPMS du château et celui de l’esplanade sont différents.

Alerte rouge : la municipalité a une démarche précise à mettre en œuvre. Faut-il se déplacer ou pas ? M. Breysse : l’information arrive heure par heure et les décisions sont prises en conséquence. Exemple du dernier événement à 6h45 la préfecture a prévenu la municipalité de la levée de cette alerte. La fermeture des écoles est décidée par le préfet uniquement.

Les enfants d’abord : on souhaite que l’information soit faite aux parents comme quoi les élèves sont pris en charge jusqu’à la levée de cette alerte.

Réponse de la mairie : le personnel municipal et les élus sont sur le terrain et bien sûr ne laissent aucun enfant seul. Il faut écouter radio France bleue Hérault qui est la station de proximité relayant en direct les dernières informations.

Mme Montjaux précise que certains parents ne s’inquiètent pas et que les abus seraient possibles dans ce cas.

VII) Relations avec la mairie, le point sur les travaux.

Les relations avec la mairie et le personnel municipal sont toujours très bonnes. Le personnel est compétent et sympathique : celui de la comptabilité, le personnel de la cantine, de l’ALAE, de l’aide aux devoirs, les dames de service et du service technique. Madame SPIEGLER est constamment à notre écoute. Monsieur MATARIN lui téléphone souvent pour des informations, des petits problèmes à résoudre. Nous remercions la municipalité pour le poste de Philippe Pons d’aide à la direction les matinées où M Matarin est au château et pour le maintien de ses créneaux informatique. Merci aussi pour l’ordinateur de la direction qui a été changé. Merci pour les 300€ du vide grenier organisé par la municipalité , ils nous ont permis d’acheter un vidéo projecteur qui avait été volé l’an dernier au château. M.Matarin remercie le pôle Jeunesse pour son travail de peinture de la classe de mme Biancheri de la classe de madame Morro et pour les bancs de la cour.

Il reste encore quelques difficultés : infiltration d’eau dans la BCD, quels sont les résultats de l’étude pour l’insonorisation de la classe de Mme Roubineau au château, et le devis pour les stores de la classe de Mme Brugidou.

M. Breysse : pour la BCD la commune a fait marcher l’assurance et attend la réponse du classement en catastrophe naturelle.

L’Insonorisation de la classe de Mme Roubineau et les stores pour la classe de madame Brugidou : une étude de devis va être faite.

VIII) Bilan ALAE, aide aux devoirs. TAP

L’ALAE effectif midi :150 élèves maximum à l’esplanade ; 61 au château

Aide aux devoirs : accompagnement 16 enfants inscrits et 52 études surveillées ;

TAP : 68% de participation à l’esplanade (168 enfants) et 66% sur le château (64 enfants au château) : nous sommes dans la moyenne départementale.

M. Breysse félicite le service jeunesse et souligne que la commune propose en TAP 26 activités pour l’école G. Bastide.

IX) Présentation par les enseignants des différents projets et activités qui devraient se dérouler durant cette année scolaire.

Les activités et les projets sont nombreux, variés et complémentaires : piscine, tambourin, rugby, basket, patinoire, concerts éducatifs, festival méditerranéen, visites à l’Opéra, à la déchetterie, les incorruptibles, l’écolothèque …classe de voile, classe découverte, la science par quatre chemins, marché de Noël, Kermesse, partenariat avec l’association « Lire et faire lire » ; ludothèque, médiathèque…ASTEP

Jullien Pierre informe que mercredi 4 novembre il y a le « Science tour des petits débrouillards » sur Cournonterral. Le matin trois classes sont accueillies, l’après-midi ce sont les structures d’accueil et tout public. Thème : le vivant la santé.

Mme Spiegler précise que cela a un coût et que c’est avec l’argent du vide grenier organisé par la municipalité que cela est financé.

X) Questions des associations et enseignants

  1. Des parents s’inquiètent de la qualité de l’eau potable au Château Mallet et sur la présence ou pas de métaux toxiques. Afin de les rassurer sur ce point est-il possible d'avoir les résultats d'analyse récents ?

R/ Société du bas Languedoc analyse de juillet était parfaite. L’eau est potable.

  1. Les chemins d’accès et la cour d’école sont impraticables (inondés) en cas de pluie (Château Mallet).

R/ Du gravier sera remis

Demande de rendre la chaîne au château Mallet plus visible. Oui

  1. Les panneaux d’information sont à refaire. Ils sont tous les deux trop petits et peu pratiques, celui de l’Esplanade étant carrément dangereux. S’ils étaient plus grands, on pourrait aussi afficher les menus de la cantine.

R/ Le panneau de l’esplanade a été réparé.

Remarque de monsieur Matarin : celui du château Mallet est opaque : le plexiglas protégeant les informations est devenu opaque au fil du temps et des affichages sauvages à grands coups de rubans adhésifs.

  1. Les goûters : nous avons eu de nombreuses observations de parents concernant la mise en place d’une nouvelle règlementation plus stricte. D’une part la méthode semble inappropriée (décision imposée sans concertation et sensibilisations au préalable), le fait de limiter le goûter à des fruits frais ou secs s’avère trop restrictif et malcommode. Il semble que la directive, qui n’est qu’une recommandation, prévoit un plus large spectre d’aliments autorisés (notamment les produits laitiers et les compotes) ;

R/ déjà abordé

  1. Un battement de 10 mn était prévu pour que les parents qui ont des enfants sur les deux sites (Esplanade-Château) aient le temps de récupérer leurs enfants. A-t-il été mis en place ?

R/ oui

  1. Journée banalisée : alors que selon les directives ministérielles il s’agissait d’une réflexion collective, les associations de parents d’élèves qui auraient souhaité participer n’y ont pas été associées. Peut-on en connaître les résultats ?

R/ M. Lesseur : on devait se prononcer sur un nouveau socle sans connaître les nouveaux programmes. Pour l’instant il nous semble qu’on avance dans le bon sens et on attend de voir.

M Breysse : La municipalité a été choquée que cette date soit un jour d’école. La mairie a été dans l’obligation d’organiser un accueil pour les enfants qui n’ont pas eu école cette après-midi là.

  1. Il faudrait boucher les trous autour des platanes de la cour de l’Esplanade avant qu’un gamin ne se blesse gravement ;

R/ la proposition du dernier conseil a été budgétisée : c’est très cher. La mairie va combler

  1. TAP : Serait-il possible que les parents soient informés de la liste des TAP afin qu’ils puissent en discuter avec leurs enfants (afin qu’ils ne refassent des activités déjà pratiquées extra scolairement).

R/ Cette liste a été affichée au portail le jeudi avant les vacances mais il a été arraché. La mairie la mettra sur le site internet de la commune. L’association « Les enfants d’abord » propose de la mettre sur leur blog si on la leur envoie par mail.

  1. Comment récupérer nos enfants à 11h30 précise dans plusieurs écoles (château / esplanade) sans garderie gratuite jusqu’à 12 h00 ?

R/ il y un battement de 10mn

  1. Température dans les classes parfois jusqu’à 35 degrés par grosse chaleur mai juin et septembre. C’est insupportable avec les enfants et il est très difficile de travailler convenablement dans ces conditions.

R/ On n’a pas les moyens de climatiser les classes. Etude sera faite pour pouvoir aérer le hall.

  1. Inondation dans la BCD : qu’en est t-il des réparations ?

R/ diagnostic des toits terrasses en cours.

  1. L’assurance prendra-t-elle en compte les derniers dégâts des eaux (livres détériorés) ?

R/ OUI

  1. Opacification de la baie vitrée de la salle des maître (confort : vue et ensoleillement)

R/ le film doit être posé par une entreprise spécialisée. Cela a un coût à évaluer. Mme Spiegler précise que nous étions d’accord pour transférer le rideau dans la BCD pour le vidéo projecteur. Monsieur Matarin pense qu’on peut le faire à moindre coût. Il fera un essai.

  1. Demande d’occupation de la salle polyvalente de l’école pour la chorale Vocal Isa (Patricia Del Corso)

R/ Oui pour le 8/11

  1. Vitres du bureau, salle des maîtres, salle polyvalente sont fendues donc dangereuses. Il semblerait qu’il soit prévu un changement l’an prochain.

R/ Aucun danger pour les élèves (elles continueront à se lézarder mais ne tomberont pas en morceaux, cela a été vérifié. Le budget est serré et la mairie fait les travaux par étape.

Archives

Articles récents